Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Totem urbain \/ histoire en dentelles | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/totem-urbain-histoire-en-dentelles\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-57180 apm lang-fr apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/oeuvre\/totem-urbain-histoire-en-dentelles\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":57180,"slug":"totem-urbain-histoire-en-dentelles","title":"Totem urbain \/ histoire en dentelles","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/totem-urbain-histoire-en-dentelles\/","year":"1992","loc":{"lat":"45.5042151978968","long":"-73.57356324791908"},"artist_names":"<span>Pierre<\/span> <strong>Granche<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/2016\/04\/Pierre-Granche-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"outdoor","singleArtwork":true}]}
Totem urbain / histoire en dentelles
1992
Pierre Granche
1948 - 1997

Pierre Granche reçoit son diplôme de l’École des beaux-arts de Montréal en 1969 où il a commencé à créer des sculptures avec différents métaux et, après ses études, il apprend de nouvelles techniques de soudage. En 1976, il fait des études supérieures en sculpture à l’Université de Vincennes à Paris.

Pierre Granche a choisi l’installation comme pratique sculpturale que ce soit pour l’art public ou pour les lieux d’exposition. L’artiste renouvelle les codes de la pratique artistique au Québec en élargissant la notion d’artiste, d’œuvre d’art et de lieu d’exposition. L’artiste s’intéresse très tôt aux notions de l’organisation spatiale, à la topologie structurale et à la topographie. Il envisage l’art pratiquement comme une science, où la recherche est un élément fondamental et intrinsèque. La recherche formelle sera pour lui la source de son inspiration. Granche est de ceux qui, parmi les artistes intéressés par l’art et la ville, sont demeurés conscients du caractère perpétuellement changeant du paysage urbain.

L’apport de l’artiste à l’intégration de l’art à l’architecture au Québec est fondamental. Il participe aux séances d’études du Comité de la politique d’intégration au ministère des Travaux publics et de l’Approvisionnement et siège comme spécialiste aux comités de sélection des projets. Au cours de sa brève carrière, Pierre Granche a réalisé plus d’une centaine d’œuvres intégrées à l’architecture, à la nature ou encore, d’une manière éphémère, à un lieu d’exposition. Il est aussi l’auteur d’une vingtaine d’œuvres d’art public. On lui doit entre autres le Mémorial du Canada à Green Park, à Londres.

Professeur à l’Université de Montréal de 1975 jusqu’à sa mort en 1997, Granche a participé à la fondation de la section des arts plastiques au Département d’histoire de l’art. Pour Granche, l’apprentissage se fait par des projets concrets. Pour la réalisation de commandes publiques ou d’installations muséales d’envergure, il intègre des étudiants en reprenant d’une manière moderne, le fonctionnement des grands ateliers de la Renaissance ou du Bauhaus.

Lire la suite
Détails
Catégorie
Sculpture
Propriétaire
Musée McCord
Mode d'acquisition
Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement du Gouvernement du Québec
Matériaux
aluminium, calcaire, laiton, silicone, verre
Dimensions générales
301 x 520 cm
Technique(s)
assemblé, coupé, moulé, soudé
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Ville-Marie
Emplacement
Musée McCord
Localisation
Près de l’entrée des groupes du Musée
Adresse
2175 rue Victoria, Montréal, QC, H3A 2A3

Description de l'oeuvre

L’œuvre comprend quatre éléments : un socle lumineux de plaques de verre évoquant l’eau, une île ou encore la stratification du sol ; un « totem urbain », image-synthèse en trois temps de la ville et de son histoire ; un défilé de figures renvoyant à des moments, des légendes et des objets de notre mémoire collective ; une tour de communication enracinée dans une montagne de livres, reflet du savoir et des rôles de recherche et de diffusion du Musée.