Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Mariette Rousseau-Vermette | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/artiste\/rousseau-vermette-mariette\/","body_class":"apm_artist-template-default single single-apm_artist postid-66585 apm lang-fr apm-full-js apm-layout-is-toggable nav-env-classic single-entry-archive","query_hud":null,"active_filter":{"label":"deleted","values":"deleted","layout":"deleted","type":"deleted"},"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/artiste\/66589\/","clear_filter_collection":"clear","clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artist"},"filter_root_url":"\/collection\/","mapMarkers":[66592]}

Mariette Rousseau-Vermette

1926 - 2006

Mariette Rousseau est une artiste-lissière québécoise. Entre 1944 et 1948, elle étudie à l’École des beaux-arts de Québec, où elle acquiert une formation en dessin de textile et en tapisserie. Elle poursuit sa formation l’année suivante au Oakland College of Arts & Crafts tout en travaillant comme dessinatrice au Studio de Dorothy Liebes, à San Francisco (Calif.) aux États-Unis. Ses fréquents voyages en Europe et au Japon entre 1952 et 1968 lui permettent ensuite d’approfondir ses connaissances sur les techniques de la tapisserie.
En épousant le céramiste Claude Vermette, l’artiste change son nom pour Rousseau-Vermette.

Mariette Rousseau-Vermette gagne de nombreux prix et reçoit plusieurs distinctions au cours de sa vie. Son travail est reconnu internationalement et figure dans des collections privées et publiques en Amérique du Nord, en Europe et au Japon.

Elle participe au courant de la Nouvelle tapisserie, qui émerge au milieu des années 60. La tapisserie devient un art autonome, non plus subalterne à la peinture. Les artistes-lissiers, souvent multidisciplinaires, renouvellent le tissage, métissent les techniques et les médiums, avec comme préoccupation majeure la spécificité du matériau, qu’il se compose de fibres synthétiques ou naturelles, animales ou végétales, pour en exploiter les ressources plastiques.

Mariette Rousseau-Vermette