Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Le Jeu of Creators & Coatlicue | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/le-jeu-of-creators-coatlicue\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-70428 apm lang-fr apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":70428,"slug":"le-jeu-of-creators-coatlicue","title":"Le Jeu of Creators & Coatlicue","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/le-jeu-of-creators-coatlicue\/","year":"2020","loc":{"lat":45.53131700000000137151801027357578277587890625,"long":-73.5557129000000031737727113068103790283203125},"artist_names":"<span>Ruben<\/span> <strong>Carrasco<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/2021\/05\/Ruben-Carrasco-\ufffd-Le-Jeu-of-Creators-Coatlicue\ufffd-Photo-Abraham-Mercado-Ramos-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"outdoor","singleArtwork":true}]}
Le Jeu of Creators & Coatlicue
2020
Ruben Carrasco

Ruben Carrasco est né et a grandi au Mexique; il a été exposé à l’art dès son plus jeune âge grâce à sa mère, qui a un vif intérêt pour l’art. Sa formation artistique formelle a commencé au Mexique lorsqu’il a rejoint l’Institut des arts visuels. Depuis, il a poursuivi ses études à l’Université Anahuac de Cancun, au Mexique, puis à l’Université McGill et au Collège Dawson à Montréal, au Canada. Au cours de son expérience professionnelle, il a également travaillé comme tatoueur, scénographe, muraliste, photographe, graphiste et artiste numérique. Il a une approche multiforme en termes de technique et de style.

Voyageur du monde, Ruben a vécu à travers l’Europe et l’Amérique en travaillant et en exposant dans divers pays. Actuellement, il est basé à Montréal où il a collaboré avec le consulat général du Mexique en tant que membre du jury du comité d’évaluation des expositions d’art pour «Espacio México». De plus, Ruben a fondé le collectif international d’artistes « 5 Wolves No Pigs » et a cofondé les festivals d’art FIAP et IPAF.

     
Lire la suite
Détails
Catégorie
Murale
Producteur
IPAF festival
Mode d'acquisition
Programme d’art mural
Matériaux
peinture acrylique Acrylique 95% | Aérosol 05%
Dimensions générales
7 x 5 cm
Technique(s)
pinceaux
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Ville-Marie
Emplacement
Avenue Marchand croisement rue Fullum
Adresse
2343 Avenue Marchand H2K 1R9
Accessibilité
En tout temps

Description de l'oeuvre

Pour créer cette murale  » J’ai commencé avec l’idée de créer quelque chose en rapport avec le centre sportif : le sport a donc été le point de départ. Toujours en lien avec la problématique environnementale, j’ai décidé d’associer le récit de la première fresque Black Ours (Avenue Marchand) et d’y intégrer cette fois-ci de manière plus descriptive des éléments représentatifs de la diversité culturelle. J’ai souhaité inclure  la littérature qui entretient une relation évidente entre la cosmogonie et les premières nations. Les animaux sont mentionnés tout au long des  textes parlant ainsi de l’importance de la nature et du reste des êtres qui l’habitent.

“Lacrosse” telle qu’elle est connue aujourd’hui est un sport traditionnel pratiqué par les Premières Nations avant l’arrivée des Européens. Dans les mythes, il est dit que ce jeu était initialement joué par les créateurs et par différentes espèces d’animaux avec des buts différents, certains rituels et politiques, mais aussi liés à des phénomènes naturels. L’artiste a donc décidé de créer un personnage qui représenterait un joueur de « Lacrosse », un hybride d’ornements et d’animaux qui se terminent par les jambes d’une déesse aztèque nommée Coatlicue, qui a, entre autres attributs, la représentation de la terre mère.

L’esthétique de cette murale fusionne des ornements, inspirés de différentes cultures amérindiennes, non seulement par les caractéristiques visuelles qui distinguent ces civilisations, mais aussi par la similitude des valeurs et des concepts qu’elles partagent par rapport à la terre et à l’origine de l’univers. »