Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Monument permanent \u00e0 la m\u00e9moire des six millions de victimes juives de l\u2019Holocauste | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/sans-titre-13\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-54950 apm lang-fr apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/oeuvre\/the-permanent-memorial-for-the-six-million-jewish-martyrs-of-the-nazi-holocaust\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":54950,"slug":"sans-titre-13","title":"Monument permanent \u00e0 la m\u00e9moire des six millions de victimes juives de l\u2019Holocauste","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/sans-titre-13\/","year":"","loc":{"lat":"45.49647225546957","long":"-73.58614846139972"},"artist_names":"<span>Marcelle<\/span> <strong>Ferron<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/2015\/09\/UC_Ferron-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"indoor","singleArtwork":true}]}
Monument permanent à la mémoire des six millions de victimes juives de l’Holocauste
Marcelle Ferron
1924 - 2001

Marcelle Ferron est née à Louiseville, près de Trois-Rivières, en 1924. Après des études à l’École des Beaux-Arts de Québec (1941-42), sous la direction de Jean-Paul Lemieux, Marcelle Ferron se distingue sur la scène montréalaise, dès le milieu des années quarante, parmi les jeunes artistes à la conquête de l’art vivant. Ayant fait la connaissance de Paul-Émile Borduas en 1945, elle participe aux manifestations et expositions de l’aventure automatiste de 1946 à 1953. Cosignataire du « Refus global », Ferron demeure fidèle, au long d’une carrière exigeante et cohérente, aux principes esthétiques sous-tendant la théorie automatiste, à savoir le respect du geste, primordial à l’obtention d’une œuvre à caractère authentique. Un long séjour à Paris de 1953 à 1965, la rapproche des tenants de l’abstraction lyrique : sa peinture abstraite, agitée d’éclats tumultueux, traversée de mouvements et de contrastes, cède graduellement le pas à la couleur-lumière, révélée par et à travers des blancs très purs. Femme engagée, elle s’implique dès son retour au Québec en 1966 dans diverses luttes démocratiques, syndicales et indépendantistes. Fascinée par les multiples propriétés et possibilités du verre antique, elle entreprend des recherches en usine sur des méthodes de fabrication du verre et ses applications dans la composition de vitraux et de verrières. Comme maître verrier, Marcelle Ferron a apporté de nombreuses contributions à l’architecture et à l’art public. Première femme artiste à recevoir le prestigieux Prix Paul-Émile Borduas, elle aura inspiré toute une génération d’artistes en œuvrant pour assurer une place aux femmes dans un domaine des arts largement dominé par les hommes. Son impact en tant qu’artiste engagée a d’ailleurs été souligné plus d’une fois. En plus d’avoir remporté la médaille d’argent de la Biennale de Sao Paulo, au Brésil, en 1961, elle a été nommée Grand officier de l’Ordre national du Québec en 2000. La même année, le Musée d’art contemporain de Montréal lançait une rétrospective majeure de son œuvre, laquelle traçait un parcours imprégné d’émotions et marqué de rigueur. Marcelle Ferron est décédée à Montréal, en 2001.

(Source : Musée d’art contemporain de Montréal)

Lire la suite
Oeuvres
du même artiste
Détails
Catégorie
Vitrail
Propriétaire
Université Concordia
Mode d'acquisition
Don
Mention de la source
Don du Congrès juif canadien
Lien externe
Oeuvres
du même artiste
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Ville-Marie
Emplacement
Université Concordia, Pavillon Samuel-Bronfman (campus Sir-George-Williams)
Localisation
Hall d'entrée
Adresse
1590, avenue du Docteur-Penfield, Montréal, QC H3G 1B9
Accessibilité
Lundi au vendredi 9h à 16h, accès restreint

Description de l'oeuvre

Cette œuvre commémorative affiche dans une abstraction polychrome chacune des lettres composant le mot shalom (« paix » en hébreu). Cependant, elle montre des caractères effondrés, saccagés, comme pour mieux exprimer toute l’atrocité de l’holocauste. Au dire de Marcelle Ferron elle-même, le verre rouge du lettrage représente le feu. Scindé en deux par un éclair fulgurant, le vitrail décline sa palette de bas en haut, du sombre au clair. De son faîte émane un lumineux rayon d’espoir.