Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"La Soci\u00e9t\u00e9 des archives affectives | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/artiste\/la-societe-des-archives-affectives\/","body_class":"apm_artist-template-default single single-apm_artist postid-72033 apm lang-fr apm-full-js nav-env-classic single-entry-archive","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/","clear_filter_collection":"clear","clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artist"},"filter_root_url":"\/collection\/","mapMarkers":[72025]}

La Société des archives affectives

Véronique La Perrière M. est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille entre Montréal et Val-David, Québec. Enraciné dans une pratique du dessin, son travail explore les états de conscience et les processus de transformation. Dans une approche à la fois poétique et conceptuelle, elle examine notre rapport au temps, à l’histoire et aux mythes en traçant des narrations visuelles qui appellent aux métamorphoses et au temps du rêve. Le dessin se manifeste sous différentes formes, trouvant des extensions dans les médiums de l’estampe, de la sculpture, de la vidéo ou de l’installation.

Ses travaux ont été présentés au Canada et à l’étranger : aux États-Unis, en Australie, au Luxembourg, en France et en Finlande. Véronique La Perrière M. a aussi réalisé des résidences d’artiste avec le Conseil des arts du Canada (Paris, 2014), le OMI International Arts Center (NY, 2013) et la Brucebo Foundation (Suède, 2012). Elle est détentrice d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et d’un doctorat interdisciplinaire (PhD in Humanities – Fine Arts) de l’Université Concordia. En 2020, son travail a fait l’objet d’une monographie, Miroirs, métamorphose et temps inversé, publiée aux Éditions SAGAMIE. En collaboration avec le collectif La Société des archives affectives, qu’elle a cofondé en 2010, elle a réalisé des oeuvres d’art public d’envergure pour le parc du Mont-Royal et le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Ses œuvres sont incluses dans plusieurs collections en Europe et en Amérique du Nord.

La Société des archives affectives