Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Machine \u00e0 fabriquer des nuages | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/machine-a-fabriquer-des-nuages\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-52445 apm lang-fr apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/oeuvre\/machine-a-fabriquer-des-nuages\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":52445,"slug":"machine-a-fabriquer-des-nuages","title":"Machine \u00e0 fabriquer des nuages","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/machine-a-fabriquer-des-nuages\/","year":"1972","loc":{"lat":"45.49840617902976","long":"-73.61810266971588"},"artist_names":"<span>Reynald<\/span> <strong>Connolly<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/2015\/09\/UdeM_Connolly_1-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"indoor","singleArtwork":true}]}
Machine à fabriquer des nuages
1972
Reynald Connolly

Autodidacte, Reynald Connolly est né à Ville Lasalle (Québec) en 1944. Reynald Connolly trace sa voie selon ses impulsions. Il quitte le domicile paternel à 15 ans et apprend son métier en fréquentant des artistes. Il participe avec Serge Lemoyne à des happenings d’art en direct sur les quais de l’Horloge à Montréal, illustre des poèmes de Denis Vanier et de Claude Péloquin. Surtout, il reste loin des dogmes et des écoles. Il fait son apprentissage en fréquentant des artistes et en voyageant aux États-Unis. Durant les années 60 et 70, ses œuvres explorent une voie à la limite de l’art optique et du surréalisme, où la figuration côtoie l’abstraction.
Dessinateur doué et imaginatif, Connolly maîtrise le dessin, l’aquarelle, la gravure, la peinture. Il crée aussi des affiches de cinéma et de théâtre. Dans les années 80, sa production est marquée par l’art figuratif, mais avec toujours cet humour, parfois grinçant ou critique. Engagé et non conformiste, le dessinateur utilise la figuration et l’allégorie pour témoigner du monde dans lequel il vit.
Au long de sa carrière, Connolly a obtenu plusieurs bourses. Artiste prolifique, il a participé à près d’une centaine d’expositions en solo ou en groupe. Il a également réalisé des œuvres d’art public notamment pour le palais de justice de Longueuil, l’édifice Esso, l’usine d’épuration Charles Des Baillets de Lasalle et le centre de produits pharmaceutiques Valmar à Saint-Jérôme. Ses œuvres figurent dans des collections privées et muséales. En 1995, le Musée d’art contemporain des Laurentides lui consacre une exposition rétrospective.
Représenté à ses débuts par la prestigieuse Galerie Gilles Corbeil, Connolly s’occupe maintenant lui-même de la vente de ses œuvres et il n’hésite pas à investir des lieux marginaux comme la taverne Inspecteur Épingle pour rencontrer des collectionneurs fidèles. Cela lui permet de vivre de sa production.

Lire la suite
Détails
Catégorie
Peinture
Propriétaire
Université de Montreal
Mode d'acquisition
Don
Dimensions générales
165 x 486 cm
Technique(s)
peint
Support
contreplaqué
Médiums
huile
Lien externe
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Outremont
Emplacement
Pavillon 3200 Jean-Brillant de l'Université de Montréal
Localisation
2ème étage à l'entrée de la cafétéria
Adresse
3200, rue Jean-Brillant, QC H3T 1N8

Description de l'oeuvre

Devant tant de formes et de couleurs, les yeux ne savent pas où se fixer. Le regard est d’abord attiré par des formes ovales avec un centre rose et orangé. De petits « organismes » colorés s’activent au bas du tableau, une machine surréaliste fabrique des nuages qui se dispersent vers les formes bleues, tachetées de blanc et ourlées de rose et de beige de la partie supérieure. Un corps de femme se dessine, au centre du tableau, portant un cache-sexe qui évoque une queue de poisson. Des bandes ondulantes vertes et noires divisent ce grand tableau.
La partie supérieure avec ses motifs à carreaux jaunes et mauves s’apparente à l’op art, tandis que la partie du bas, avec sa calligraphie aux multiples couleurs, est plus surréaliste. L’œuvre débordante de couleurs, de rythme et de fantaisie témoigne d’une grande maîtrise de la composition et de l’intégration de plusieurs sources d’inspiration. La figuration côtoie l’abstraction.
Ce tableau est représentatif des œuvres de Connolly des années 1960 et 1970 où il explore l’op art en y intégrant une iconographie proche de la bande dessinée. Ses toiles à l’époque représentent souvent des paysages microcosmiques témoignant de son attrait pour le merveilleux et d’un sens inné de la composition et de la couleur. L’artiste se démarque aussi par son habilité à peindre des grands formats.