Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Non titr\u00e9 | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/non-titre-47\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-63940 apm lang-fr apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/oeuvre\/untitled-93\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":63940,"slug":"non-titre-47","title":"Non titr\u00e9","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/non-titre-47\/","year":"1979","loc":{"lat":"45.551380841891024","long":"-73.62255987539368"},"artist_names":"<span>Charles<\/span> <strong>Daudelin<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/2017\/07\/1-083-Daudelin-Joseph-Charbonneau-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"outdoor","singleArtwork":true}]}
Non titré
1979
Charles Daudelin
1920 - 2001

Originaire de Granby, Charles Daudelin, sur les conseils de Paul-Émile Borduas, envisage d’emménager à Montréal et de suivre des cours à l’École du meuble de 1939 à 1943. Élu membre de la Contemporary Arts Society, en 1941, il séjourne consécutivement à New York et à Paris, où il fréquente notamment l’atelier de Fernand Léger. Enseignant à l’École des beaux arts de Montréal, l’artiste y crée la section « d’art intégré », en 1963. Parmi ses réalisations les plus prestigieuses en art d’intégration, notons le retable de la chapelle du Sacré-Cœur de la basilique Notre-Dame et la sculpture-fontaine l’Embâcle à la place du Québec à Paris.

Lire la suite
Détails
Catégorie
Sculpture
Mode d'acquisition
Commande à l'artiste
Matériaux
acier inoxydable
Dimensions générales
2,23 m³
Technique(s)
découpé, plié
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
Emplacement
École Joseph-Charbonneau
Localisation
Entrée principale
Adresse
8200, rue Rousselot, Montréal, Qc H2E 1Z6

Description de l'oeuvre

En 1979, Mercier, Boyer-Mercier firme d’architectes sollicite le sculpteur Charles Daudelin pour concevoir une œuvre sur le terrain de l’école Joseph-Charbonneau qu’ils dessinent. L’artiste y réalise une sculpture en acier inoxydable de 2,23 m³ qui ponctue l’espace environnant d’un signal très visible de la rue.

Cet assemblage de cubes creux participe clairement du travail contemporain de Daudelin sur la forme cubique. On le remarque avec la sculpture Allegrocube par exemple, un cube éclaté en deux, qui est situé devant le Palais de justice de Montréal depuis 1973, l’année où l’Institut royal d’architecture du Canada lui décerne la Médaille des arts alliés. À la différence de cette dernière œuvre, la sculpture en façade de l’école Joseph-Charbonneau, datant de 1979, présente des cubes évidés, ce qui est une autre manière pour l’artiste de développer une esthétique géométrique à partir du cube. Il l’avait d’ailleurs fait peu avant, en 1975, lors de la conception des pergolas en béton de l’environnement Agora (1975-1983), réduites en nombre depuis, et autrement encore en y créant un ensemble de structures carrées planes et dénivelées au sol composant alors cette place publique du square Viger, au centre-ville de Montréal.

La sculpture en acier inoxydable au fini lisse devant l’école Joseph-Charbonneau est la troisième œuvre métallique réalisée par Daudelin en fonction d’écoles de la Commission scolaire de Montréal. En 1963 d’abord, il intègre un relief d’aluminium texturé incrusté de verre coloré à l’entrée de l’école Léonard-De Vinci, pavillon 2ᵉ et 3ᵉ cycles (jadis Saint-Damase). Puis en 1969, il crée une sculpture formée de quatre rectangles verticaux en acier peint bleu et jaune, disparus depuis, et d’un bloc de béton signalétique à l’extérieur de l’école Robert-Gravel, alors nommée Saint-Louis.