Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtrer par catégorie
Choisir une catégorie
Filtrer par date
Montrer seulement
Mes favoris
Filtres
i
Filtrer par lieu
Grand Montréal
Grand Montréal
Filtres
i
{"title":"Hommage aux travailleurs | Art Public Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/hommage-aux-travailleurs\/","body_class":"apm_artwork-template-default single single-apm_artwork postid-49769 apm lang-fr apm-imported-item apm-full-js nav-env-filters","query_hud":null,"active_filter":null,"alternate_language_url":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/en\/oeuvre\/hommage-aux-travailleurs\/","clear_filter_collection":0,"clear_filter_tour":"clear","data_attributes":{"data-view-type":"apm_artwork"},"filter_root_url":"\/collection\/","artworkNav":false,"mapMarkers":[{"id":49769,"slug":"hommage-aux-travailleurs","title":"Hommage aux travailleurs","permalink":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/oeuvre\/hommage-aux-travailleurs\/","year":"1973","loc":{"lat":"45.600702","long":"-73.638456"},"artist_names":"<span>Pierre<\/span> <strong>Granche<\/strong>","thumb":"https:\/\/artpublicmontreal.ca\/wp-content\/uploads\/imported\/1638_4488-150x150.jpg","infoBox":false,"cat_color":"#e50f09","env":"outdoor","singleArtwork":true}]}
Hommage aux travailleurs
1973
Pierre Granche
1948 - 1997

Pierre Granche reçoit son diplôme de l’École des beaux-arts de Montréal en 1969 où il a commencé à créer des sculptures avec différents métaux et, après ses études, il apprend de nouvelles techniques de soudage. En 1976, il fait des études supérieures en sculpture à l’Université de Vincennes à Paris.

Pierre Granche a choisi l’installation comme pratique sculpturale que ce soit pour l’art public ou pour les lieux d’exposition. L’artiste renouvelle les codes de la pratique artistique au Québec en élargissant la notion d’artiste, d’œuvre d’art et de lieu d’exposition. L’artiste s’intéresse très tôt aux notions de l’organisation spatiale, à la topologie structurale et à la topographie. Il envisage l’art pratiquement comme une science, où la recherche est un élément fondamental et intrinsèque. La recherche formelle sera pour lui la source de son inspiration. Granche est de ceux qui, parmi les artistes intéressés par l’art et la ville, sont demeurés conscients du caractère perpétuellement changeant du paysage urbain.

L’apport de l’artiste à l’intégration de l’art à l’architecture au Québec est fondamental. Il participe aux séances d’études du Comité de la politique d’intégration au ministère des Travaux publics et de l’Approvisionnement et siège comme spécialiste aux comités de sélection des projets. Au cours de sa brève carrière, Pierre Granche a réalisé plus d’une centaine d’œuvres intégrées à l’architecture, à la nature ou encore, d’une manière éphémère, à un lieu d’exposition. Il est aussi l’auteur d’une vingtaine d’œuvres d’art public. On lui doit entre autres le Mémorial du Canada à Green Park, à Londres.

Professeur à l’Université de Montréal de 1975 jusqu’à sa mort en 1997, Granche a participé à la fondation de la section des arts plastiques au Département d’histoire de l’art. Pour Granche, l’apprentissage se fait par des projets concrets. Pour la réalisation de commandes publiques ou d’installations muséales d’envergure, il intègre des étudiants en reprenant d’une manière moderne, le fonctionnement des grands ateliers de la Renaissance ou du Bauhaus.

Lire la suite
Détails
Catégorie
Sculpture
Propriétaire
Ville de Montréal
Mode d'acquisition
Transfert
Matériaux
béton
Dimensions générales
600 x 272 x 138 cm
Technique(s)
coulé, peint
Lien externe
Emplacement
Emplacement
Arrondissement ou ville liée
Montréal-Nord
Adresse
Boulevard Henri-Bourassa

Description de l'oeuvre

Située à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Léger, l’œuvre se présente comme une sculpture abstraite de béton peint en blanc. Elle est composée de deux éléments dont le premier consiste en une colonne de cinq polyèdres superposés. Ceux-ci sont composés de plans concaves et convexes dont trois présentent des ouvertures carrées au centre. Le deuxième élément, un volume semblable se situant entre le cube et l’octaèdre, dont un des plans est concave, est disposé à côté de la colonne.

Dans ses premières œuvres, tel qu’on peut l’observer dans Hommage aux travailleurs, l’artiste s’est intéressé aux systèmes modulaires et aux emboîtements. « Faire ressentir la sensualité des formes, l’intelligence des emboîtements et des systèmes sous-jacents m’apparaissait comme un moyen d’établir une communication de base avec le spectateur ou le collaborateur. J’imaginais ceux-ci curieux, capables d’expérimentation et d’adaptation à de nouveaux langages morphologiques.1 »

1. Pierre Granche cité dans SAINT-PIERRE, Gaston, « Pierre Granche, Entrevue », Espace sculpture, No 42, 1997-1998, p. 21-22.